La comptabilité : obligations fiscales et sociales

La tenue de la comptabilité d’un infirmier libéral lui permet de connaître son bénéfice réalisé au cours de l’exercice annuel. Ce bénéfice sert de base à sa déclaration d’impôt sur les revenus.

L’infirmier libéral doit déclarer son revenu annuel (bénéfice réalisé au cours de l’année) aux organismes sociaux pour le calcul de ses cotisations : Caisse d’Allocation Familiale (CAF), URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales) et Caisse de retraite des auxiliaires médicaux (CARPINMKO).

Ainsi, une fois par an, l’infirmier libéral doit transmettre à sa banque, une copie de sa liasse fiscale (la 2035).

Pour l’intégrité de sa comptabilité, l’infirmier libéral doit conserver l’ensemble des documents suivants, factures et quittances :

  • loyer, eau, gaz, électricité, fournitures de bureau, achat de matériel médical, matières consommables, informatique, carburant pour son véhicule, frais de formation... ;
  • relevés bancaires, tableau d’emprunt bancaire et tout autre document justifiant les mouvements bancaires sur un compte exclusivement dédié (compte professionnel) ;
  • SNIR (Système National Inter Régime), copies des remises de chèques des patients, relevés mensuels de caisse en espèces ;
  • bordereaux ou appels de cotisations sociales (URSSAF, CARPIMKO) et avis de taxes et impôts.

La gestion comptable de son cabinet

Tenir la comptabilité est une affaire sérieuse et chronophage car chaque opération doit être enregistrée dans un logiciel spécifique et codifiée selon un plan comptable en appliquant les règles comptables spécifiques (ventilation des charges et des recettes dans des comptes appropriés). Il ne faut rien oublier, être attentif et rigoureux et aimer jongler avec les chiffres !

Certains infirmiers libéraux, du fait de ces obligations spécifiques, préfèrent confier leur comptabilité ou sa supervision à un cabinet comptable. Moyennant finance, cela leur permet en effet de bénéficier du savoir faire d’un spécialiste qui peut être de bon conseil sur les aspects fiscaux et comptables de l'activité libérale (déclarations fiscales, calcul des charges sociales, calcul de vos frais mensuels ou annuels, développements possibles ou nouveaux frais à engager...). De la même façon, les associations de gestion agrées (AGA) interviennent à trois niveaux : contrôle de la comptabilité faite par l’expert-comptable, contrôle de la comptabilité faite par l'infirmier lui-même, et tenue comptable.

 

Téléphone / Fax : 0596 67 41 47

Publicité